Coutumes et cramignon.

                           COUTUMES :

Nouvel-an : quand on se rencontre,on se salue en disant ' bonne année ", les enfants reçoivent leurs étrennes, chaque famille cuit ses délicieuses galettes.

Epiphanie : la veille de l'Epiphanie, les enfants vont " hâyi ", ils vont de porte en porte en chantant la chanson des rois mages et terminent leur refrain par ces mots : " une petite " haye " , Madame, à l'qwenne di voss' planchi "et on leur jette ou on leur distribue des pommes,de la monnaie.

1er dimanche de carème : les enfants récoltent des fagots, on fait le " grand feu " et, une tradition prétend que, lorsqu'on saute 7 fois le grand feu alors que celui-ci commence à décliner, on est préservé des coliques.

Kermesse : c'est le jour choisi par les parents ou amis qui sont partis du village pour se réunir à la maison paternelle. On sert un bon diner. L'après midi,on fait une petite promenade au carrousel et le soir on va au bal.

Mariage : quand un veuf ou une veuve se remarie, on lui fait l'honneur d'un " charivari " ( on pêltaye ). A la tombée du jour, de joyeux compères, armés de trompettes, de sifflets, de vieux poêlons, de couvercles, s'en vont à la proximité de la demeure de l'intéressé et lui jouent un air de musique inédit et très désagréable à ses oreilles.

Dimanche : à la sortie de la grand'messe,à 11 h, les hommes font un brin de causette sur la place devant l'église; ils discutent politique, affaires, du temps, des récoltes et vont souvent terminer leur entretien au café; puis ils s'en retournent diner chez eux. Après le diner, les jeunes gens vont au football, aux courses de vélo, au cinéma. Le soir, en été, ils vont à la fête dans les villages voisins, en hiver, ils vont au concert, au bal, soit à Harzé,soit dans les localités voisines, surtout à Havelange, Paradis, Lorcé, Xhoris, Werbomont...

              

                              CRAMIGNON : 

 I)  Il est un beau village où chacun veut chanter, pour fêter tous en choeur nos grandes libertés

refrain : ah ! ah! ah ! dihémme y avéf d'jà passé (bis)

II)  N'ayant pas de vapeur pour vous y transporter, de la route admirez les sinuosités

III) En arrivant soudain tout rempli de gaieté, attention à la mine car elle va détonner

IV) Le tunnel de verdure où vous vous engagez, de notre fier village vous masque les beautés

V)  Assis sur un coteau et de monts encadrés, de tous les citadins il est bien admiré

VI)  En ce grand jour de joie il est tout pavoisé, les échos se renvoient : vive la liberté

VII) Dans sa masse importante le château fait rêver, les voyageurs surpris de tant de majesté

VIII) Les luttes d'autrefois qui pourra les narrer, et nous redire les noms de ses preux chevaliers

IX)  Un petit ruisseau coule dans nos prairies,caché, ce n'est qu'a son murmure que vous le devinez

X)   Mais si l'ouragan gronde il faut s'en défier, débordant nos maisons il peut nous déloger

XI)  Acclamons les fanfares dont les pas redoublés, mettent dans nos coeurs une note de gaieté

XII) De nos bons magistrats nous devons respecter, la sagesse et surtout la douce autorité

XIII) Le nom de ce village,l'avez-vous deviné ?, depuis longtemps déjà on l'appelle Harzé

XIV) Enfants de nos vallons qui tous nous entendez, gardez le souvenir de nos festivités

 

N.B. : cramignon harzéen composé à l'occasion des fêtes du 75 ème anniversaire de l'indépendance nationale. Composé par l'abbé Amand et Mr.Lesenfants ,instituteur à Harzé. Ce cramignon devait se chanter sur l'air de " L ' avez - v ' vèyou passer " de  Nicolas Defrecheux. Le refrain en wallon devrait normalement s'écrire : " ah ! ah ! ah ! dihez - m ' i av ' dèdja passé " .

                                                                                                                            

 

 

                                                                                                                                                                                         

Le 10 juin 1906 au château de Harzé, une manifestation a été organisée en l'honneur de la châtelaine du village Mademoiselle Louise Fermont. Un chant de cramignon a été composé pour cet évènement. En voici les paroles en wallon que l'on doit à MR.Désiré HELIN, receveur communal à Harzé : 

Airs : VALEUREUX LIEGEOIS pour les couplets et ACCOREZ TOS AL FORE A LITGE pour le refrain.

                   1) nos vi chestait d'Harzé

                       est oùe habité

                       par ine bonne chatelinne,

                      elle fait des charités

                      et,sin jamais compter

                      elle donne à mains plinnes

 

           refrain) et tos essonle et cramignon

                       criant,chantant sos tos les tons

                        vive Mademoiselle Fermont !

                        vive Mademoiselle Fermont !

 

                    2) elle donne di l'argin

                        et minme des bons vins

                        a malades tote l'annèe,

                        et-ce païe li médecin

                        et les médicamins

                        pos totes leu maladèes

 

                      3) elle fournihe les vêtemints

                          a tôtes les pauvres gins

                          qui sont cnohous d'lèe,

                          et-ce fait travaï

                          baicau des ovris

                          a bonnes journèes

 

                       4) elle a fait placer

                           on magnifique âté

                           et nosse nouve èglise,

                           des belles estations

                           et on banc d'communion

                           des vrais dons d'marquise

 

                         5) elle a fait cadeau

                             d'on bai nou drapeau

                             a l'fanfare "l ' espérance",

                             ossi nos musiciens

                             turtos bin contins

                             fsais des réjouisances

 

                           6) pos l'shabitants d'Harzé

                               et d'autres localités

                               c'est-ce ine vraie providence,

                               pos tos ses binfaits

                               nos l'y offrant s'portrait

                               et tote nosse ricnohance

                            

                             7) ossi nosse bon mayeur

                                 a volou à si honneur

                                 organisé ine fiesse,

                                 hommes,femmes et èfants

                                 oùe nos manifestant

                                 turtos pleins d'allégresse

 

                              8) en ine album charmant

                                  qui nos l'y présentant

                                  nos avons volou scrire,

                                  nos noms et nos prénoms

                                  et même nos professions

                                  elle les pôrait relire

 

                               9) bonheur et santé

                                   païe et félicité

                                   honneur à nosse châtelinne,

                                   tant qui nos vicrans

                                   nos l'respectèerans

                                   comme ine souverinne.

 



     

                              

                       

                   


 




                                                                                                                     


7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 04/11/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site