Endroits oubliés.

Ci-dessous une liste de lieux-dits et appellations. Certains ne diront plus rien à la jeune ni même peut-être à la vieille génération :

Ahelires (âs , prononcer "en") : ancienne fosse d'où l'on extrayait l'argile, aujourd'hui comblée après avoir fait place à un étang - route d'Awan, près du cimetière.

Aux grands chemins (âs grantès vôyes) : sous le Thier du Pouhon.

Basse (al) : partie nord du Fond de la Ville. Désigne une petite mare d'eau bourbeuse.

Basse-cour (al cinse dèl) : ferme de Harzé - route de Xhoris.

Bati (sol'bati) : sur le Batty de Pavillonchamps, place publique entourée de maisons. Du liégeois Batte.

Benister : au sud de Havelange.

Betnay ou Betgnay : colline au s-o du village - gauche vers Xhoris.

Bierlin Many : hauteur entre Paradis et Pouhon - maison de Bierlin ?

Bois de Berleur : grand bois au sud de Trou de Bosson - nom de famille ?

Bois -le-Coucou : dans le grand pré, parc du château, au-dessus de l'ancienne carrière où se perd le ruisseau de l'Hermiterie.

Bois des Fagnes : à l'est de Paradis.

Bois Julienne :entre Harzé et Awan, du nom de Julienne LARDINOIS épouse du seigneur Louis d'Awan (+1557).

Bois de Lorcé : à l'est de la commune.

Bois du Moulin (ou Robertheid) : mamelon à l'est du village.

Bois de Piromboeuf : au sud de ladite ferme.

Bois du Pouhon : au n.o. de Pouhon.

Bois de St.Roch : partie du bois de Xhoris en direction de St.Roch.

Bois de Warmonfosse : rive droite du Wayai entre Harzé et Houssonloge.

Bois de Wenhister :rive droite du ruisseau des Fées, entre Fy et Pavillonchamps - Sart ou domicile de Wenhi ?

Bon ri : au pied de la colline de Betnay, au voisinage d'un ruisselet.

Bossene (al) : entre la route de Xhoris et le chemin de Fanson

Bouiette (el) : lieu où jaillissait une source, entre le Mont et le ruisseau du Stordeur.

Bouni (è ou el) : au bonnier, grande prairie en face du Parc - bonnier : ancienne mesure agraire valant 87 ares 188 ou vingt grandes verges. Terrain limité par des bornes, du gaulois botina  : borne.

Brassine (al bressène) : ancienne brasserie banale (aujourd'hui restaurant Vieux-Harzé).

Bruyère (al brouwîre) : entre Paradis et Trou de Bosson.

Buisson (â rond bouhon) : entre le moulin et le pré de Lhonneux.

Carrière Farine (pierrîre Farène) : au Fond de Harzé, carrière de pierre de taille, exploitée au 19e siècle et au début du 20e, avec four à chaux, par la famille Farine.

Carrière du Vieux Mayeur (dè vi maieûr) : ancienne carrière de grès du bourgmestre Jean Balthazar POLET, sur le chemin du pré au fourneau.

Cerisiers (aux trois) (âs treûs tchèr'sîs) : à droite de la route d'Awan avant d'arriver au fond des vaux.

Chaffour ou Chaufour (sur le) ( sol tchafôr) : dessus du village, où se trouvait au 19e siècle un four à chaux.

Chantoirs (tchantwérs) : gouffres où se perdent les eaux. Harzé en possède quatre à Piromboeuf - un à l'Hermiterie - sans oublier la faille où disparait le Wayai par temps sec.

Chastrèges (derrière les) : entre Houssonloge et le Thier du Pouhon.

Chaude heid : bois de l'Hermiterie.

Chera (tchèrâ) : voie charretière. Chemin à l'entrée du vallon de loupgueule.

Chaboteye (vôye) : chemin creux entre Paradis et Bosson.

Chemin de Fanson (vôye di) : de la route de Xhoris à Fanson.

Chemin de Faveroux : conduisant vers la Heid du curé et Massonvaux (chemin des hêtres roux ?).

Chemin du fin fays : de Houssonloge à Priestet et à Havelange.

Chemin du greffier (vôye dè greffi) : à Pavillonchamps.

Chemin du ou des havets : de Paradis à Lorcé.

Chemin de la Heid Grisard : sentier allant du Pouhon au fond de Bosson.

Chemin here des rondschamps : de Harzé à Pavillonchamps.

Chemin des Liègeois ( vôye dès Lîdjwès) : jadis suivi par les pèlerins liégeois de St.Roch. Forme la limite entre Harzé et Xhoris.

Chemin de Mahouseu : de Harzé à St.Roch.

Chemin du Mont de Lart : de Harzé à Pavillonchamps par le Mont de Lart. Orthographe véritable : Mont lare.

Chemin du pré Pondant : de Pouhon à Renier par Paradis.

Chemin de la prière (vôye del preye) : conduisant au Gibet.

Chemin du bon ri : sentier de Harzé à Piromboeuf.

Chemin et sentier de St.Roch (vôye et pazê) : de Harzé à St.Roch.

Chemin du Thier de Stadt : de Harzé à La Levée.

Chemin du Tige : de Houssonloge à St.Roch.

Chemin des Trixhes (vôye) : premier chemin à gauche de la route de Luhan à Pavillonchamps.

Chemin vieille voie (vîhe vôye) : ancien chemin conduisant du centre du village à la maison communale.

Chemin du vieux étang (vî vèvî) : de Paradis à Trou de Bosson.

Cheneaux (lès tchènas) : ancienne conduite d'eau qui se trouvait derrière la brasserie.

Cheneu (derrière le) (drî l'tcheyeneu) : à droite de la route d'Awan, au-delà du cimetière. Anciennement planté de chênes.

Commune (la) (li commène) : entre la route de Xhoris et le chemin de Fanson, au-delà de la Bossène. Anciennes terres échappant au seigneur de Harzé.

Croppe (el) : terres au pied du petit mont.

Cuisse (la) : versant boisé entre la route de Harzé à Havelange et le sentier qui grimpe vers Priestet.

Doyard (deyârd) : ancien pré du curé, au Fond de la Ville.

Fange Cheslin : entre Fayhay et Havelange. Du nom d'un ancien propriétaire ou du châtelain ?

Fange Jacques : à l'est de Paradis. (ancien propriètaire).

Fange Paulis : entre Havelange et Stockeu. (ancien propriètaire).

Fange du Wayai : entre Priestet et Havelange. (source du Wayai).

Fayhay : heid des hêtres.

Fin fays : au-dessus de Priestet, anciennement planté de hêtres.

Fond des Aiwisses : fond de Piromboeuf- terrain jadis marécageux.

Fond de Harzé : entre Harzé et Aywaille.

Fond Mawet : fond ouest du Luhan (du nom d'un ancien propriètaire).

Fond du val ou des vaux (fond dè(s) vâ(s) : entre Harzé et Awan.

Fond de la Ville : partie basse du village.

Fond du vivier (dè vèvî) : entre Paradis et Bosson.

Fontaine (à la) : source près du moulin.

Fontaine des fées : source dans le fond de Fy.

Fontaine Gilette : à gauche de la route de Xhoris.

Fontaine des loups ou fontaine Cadet: entre Paradis et Trou de Bosson.(Merci à Monsieur Jean-Michel STASSE pour la photo).Fontaine cadet ou fontaine aux loups

Fy ou Fied : hameau entre Pavillonchamps et Priestet.

Fosse à l'argile : à l'est de Paradis.

Galop (le) : cascade, chute d'eau du ruisseau des fées avant son confluent avec le Wayai.

Gibet (le) (â djibèt) : lieu où se trouvait la potence sous l'Ancien Régime. Au-dessus du bois de Bobémont à la campagne d'Awan.

Golette (la) : sentier en pente raide montant de Harzé à Pavillonchamps. (goulette, entrée en entonnoir, dérivé du latin gula).

Grand pré (le) : devant le château.

Gridjete (al) : raidillon, pente courte, mais prononcée sur la route de Harzé à Pavillonchamps (1er virage).

Haie d'aunaies : au sud de Paradis.

Halle (sur la) : ancienne dénomination de la place du village entre le château et l'église actuelle. Du nom de la halle de justice.

Havelange : hameau au s.e. du village.

Heid (hé) : côte escarpée couverte de bruyère ou de bois.

Heid Copin : entre Houssonloge et Havelange, d'un ancien nom de famille.

Heid du rond fawe,ou du hêtre rond : au nord de Pavillonchamps.

Heid du curé : au sud de Massonvaux.

Heid grand-dame : au-dessus de la carrière Farine.

Heid Guiot : entre Pouhon et Trou de Bosson, du nom d'un ancien propriétaire.

Heid du Luhan : à l'est du Luhan.

Heid mal venue (hé mâ'mnou) : à l'entrée nord de Houssonloge.

Herfond : fond du vallon de Pavillonchamps.

Hermiterie (l') : vallon au s.o. du village. Autrefois désert ou habité par un ermite.

Houssonloge : hameau au sud du village (ancien relais ou auberge ?).

Journeaux (aux sept) : terre entre la route de Xhoris et celle de Beynay (un journeau ou journal = 22 ares).

Laid trou (lêd trô) ou Louette (el) : au nord du Luhan, d'un ancien nom de famille.

Laides basses (âs laitès basses) : terrain marécageux au pied du Herfond (Pavillonchamps).

Loupgueule (leûgueûie) : vallon où coule un affluent du Wayai et qui forme la limite nord entre Harzé et Aywaille.

Luhan (è) : plateau au n.e. du village, bien exposé au soleil, d'où sans doute le nom (luisant).

Mahouseu : hauteur entre le Pierri de Betnay et le Thier du Pouhon.

Malacord : hauteur entre Mahouseu et le sentier de St.Roch.

Marichas (tchestè dès Maritchâs, château des Maréchaux) : ruine au sommet du promontoire boisé entre le Wayai et le Loupgueule (ancienne redoute des de la Marck ?).

Maropette : entre Harzé et Piromboeuf.

Massonvau ou Massonval (Massonvâ) : vallon sec formant limite entre Harzé et Awan. Val des maçons ? Ancienne carrière.

Minières (sur les) (so lès minîres) : anciennes mines de fer sur la hauteur sud du village et aussi au sud de Paradis.

Mont (so l') : au sud du village. On distingue les grands monts, sur le vieux chemin de Harzé à Houssonloge et le petit mont, au pied des précédents.

Mont de Lart (ou lard, laer) : colline au n.e. du village, à droite de la route de Pavillonchamps, où ne poussaient jadis que des buissons, d'où son nom,du german laar , mot signifiant endroit inculte, vaine pâture. Il faudrait dire : Mont lare.

Mouwalle (al) : entre le chemin de l'Hermiterie et celui de St.Roch. (mouwale = muette).

Paradis : hameau le plus important de Harzé au s.e. du village. Point culminant, d'où son nom, à moins qu'il n'ait été le lieu d'une nécropole ancienne. Paradis 

Parc (le) : en face du Bouni, au sud du village. Endroit où campaient les armées de passage ?

Pavillonchamps (Pawionchamps) : hameau sur les hauteurs est du village (champs de papillons).

Petite heid : au n.e. de Paradis.

Pierreuse heid : entre le chemin de Fy à Priestet et le chemin de Harzé à Havelange.

Pierri de Betnay : sommet pierreux de ladite colline.

Pierri de Paradis : au sud du hameau (sur les pierreries).

Pire as hotlis (pierre des hotteurs) (al) : endroit de Havelange marqué par la présence d'un menhir ?

Piromboeuf (Piromboû, bois de Piron) : ferme à l'ouest du village, entre Harzé et Xhoris.

Pommier sauvage (au) (al sâvadje mèlêye) : lieu-dit à Paradis.

Pouhon : hameau au s.o. de Houssonloge, où se trouvent les sources d'eau minérale ferrugineuse. Dérivé du wallon poûhi : puiser.

Prangeleux : endroit boisé au coeur de Paradis. Etymologie populaire : lieu où les loups dormaient, faisaient leur " prandjîre ".Dans les campagnes, prandjeler se dit du bétail qui se repose à l'ombre au milieu du jour. Ancien français, prangiere : heure de midi.

Pré Baudouin Colas : en face du moulin. Ancien nom de propriétaire.

Pré du Brou : derrière le château. Anciennement marécageux (du néerlandais , broek : marais , et du wallon , brôli : boue).

Prés à la chambre (al tchambe) : au-dessus du Parc.

Pré aux chênes (âs tchênes) : entre le petit et les grands monts. Les chênes ont disparu.

Pré Clamant (wallon : Clamint) : entre Houssonloge et Priestet. Du nom d'une ancienne famille.

Pré Jean Colette : ancien pré, aujourd'hui boisé, à droite de la route de Harzé à Havelange. Du nom d'une ancienne famille.

Pré culus : à gauche de la route de Harzé à Piromboeuf.

Pré au fourneau (â fornê) : fond du vallon du ruisseau des fées, où se trouvait jadis une fonderie exploitant le minerai de fer de Pavillonchamps.

Pré Hanquet : à Houssonloge. Du nom d'une ancienne famille.

Pré de Lhoneux : anciennement bien seigneurial ,ayant appartenu à la famille de Lhoneux. Entre le petit mont et la route de Havelange.

Pré pus (puits) : au pied du petit mont.

Pré Thiriart (wallon : Thiârt) : ancien bien seigneurial, ayant appartenu à la famille Thiriart. Au nord du Fond de la Ville, entre le Wayai et la route d'Aywaille.

Pré Vieujean (wallon : Vî Djhan) : au nord du moulin, rive gauche du Wayai. Du nom d'une ancienne famille.

Priester (wallon : Priestèt) : hameau au s.e. du village (demeure du prêtre ou du pré ?). Le nom français est bien Priester.

Ressini ou Recini (à) : côte au départ de la route de Harzé à Xhoris (rècène : racine , rècinèye : touffe de racines d'arbre).

Rixhon (prononcer Rihon) : section de Houssonloge et la Heid mal venue. L'endroit a donné son nom à une des plus vieilles famille de Harzé. Il est marqué par la présence d'un rihê, ruisselet ou rihon.

Stordeur (â Stwèrdeû) : endroit marqué jadis par la présence d'un pressoir actionné par le ruisseau de ce nom. Stordeux 1

Thier de l'aîte (tiér di l'ête) : chemin en pente raide conduisant à l'ancien cimetière (thier du cimetière, aîte ou ête en wallon = cimetière).

Thier du Pouhon : au sud du village.

Thier des poules (tiér des poyes) : hauteur escarpée au-dessus du galop.

Thier de Stadt : entre Harzé et La Levée (Ernonheid).

Tige ou Tiege (sol Tîdje) : à l'ouest de Houssonloge (vieux chemin de terre, large et gazonné).

Tilleuls (aux) (âs tiyous) : point culminant du Thier de Pouhon, marqué par la présence de trois tilleuls.

Tournées (sur les) : à droite du chemin de Fanson à un tournant de celui-ci.

Tribunette : entre Houssonloge et le Tige. Endroit surélevé.

Trixhes (les) (so lès Trîhes) : versant nord de la Heid de Luhan.

Trou de Bosson : hameau à l'extrême sud, entre Bosson et Pouhon.

Trou des loups (trô dès leûs) : entre Paradis et Trou de Bosson.

Trou du havet : à l'est de Paradis (havet = crochet).

Wafflard : à l'est de Benister (Havelange).

Warmonfosse (Wâmonfosse) : cours supérieur du Wayai, entre deux hauteurs boisées.

 

 

 

 

13 votes. Moyenne 4.62 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/09/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site