Endroits oubliés.

Ci-dessous une liste de lieux-dits et appellations. Certains ne diront plus rien à la jeune ni même peut-être à la vieille génération :

Ahelires (âs , prononcer "en") : ancienne fosse d'où l'on extrayait l'argile, aujourd'hui comblée après avoir fait place à un étang - route d'Awan, près du cimetière.

Aux grands chemins (âs grantès vôyes) : sous le Thier du Pouhon.

Basse (al) : partie nord du Fond de la Ville. Désigne une petite mare d'eau bourbeuse.

Basse-cour (al cinse dèl) : ferme de Harzé - route de Xhoris.

Bati (sol'bati) : sur le Batty de Pavillonchamps, place publique entourée de maisons. Du liégeois Batte.

Benister : au sud de Havelange.

Betnay ou Betgnay : colline au s-o du village - gauche vers Xhoris.

Bierlin Many : hauteur entre Paradis et Pouhon - maison de Bierlin ?

Bois de Berleur : grand bois au sud de Trou de Bosson - nom de famille ?

Bois -le-Coucou : dans le grand pré, parc du château, au-dessus de l'ancienne carrière où se perd le ruisseau de l'Hermiterie.

Bois des Fagnes : à l'est de Paradis.

Bois Julienne :entre Harzé et Awan, du nom de Julienne LARDINOIS épouse du seigneur Louis d'Awan (+1557).

Bois de Lorcé : à l'est de la commune.

Bois du Moulin (ou Robertheid) : mamelon à l'est du village.

Bois de Piromboeuf : au sud de ladite ferme.

Bois du Pouhon : au n.o. de Pouhon.

Bois de St.Roch : partie du bois de Xhoris en direction de St.Roch.

Bois de Warmonfosse : rive droite du Wayai entre Harzé et Houssonloge.

Bois de Wenhister :rive droite du ruisseau des Fées, entre Fy et Pavillonchamps - Sart ou domicile de Wenhi ?

Bon ri : au pied de la colline de Betnay, au voisinage d'un ruisselet.

Bossene (al) : entre la route de Xhoris et le chemin de Fanson

Bouiette (el) : lieu où jaillissait une source, entre le Mont et le ruisseau du Stordeur.

Bouni (è ou el) : au bonnier, grande prairie en face du Parc - bonnier : ancienne mesure agraire valant 87 ares 188 ou vingt grandes verges. Terrain limité par des bornes, du gaulois botina  : borne.

Brassine (al bressène) : ancienne brasserie banale (aujourd'hui restaurant Vieux-Harzé).

Bruyère (al brouwîre) : entre Paradis et Trou de Bosson.

Buisson (â rond bouhon) : entre le moulin et le pré de Lhonneux.

Carrière Farine (pierrîre Farène) : au Fond de Harzé, carrière de pierre de taille, exploitée au 19e siècle et au début du 20e, avec four à chaux, par la famille Farine.

Carrière du Vieux Mayeur (dè vi maieûr) : ancienne carrière de grès du bourgmestre Jean Balthazar POLET, sur le chemin du pré au fourneau.

Cerisiers (aux trois) (âs treûs tchèr'sîs) : à droite de la route d'Awan avant d'arriver au fond des vaux.

Chaffour ou Chaufour (sur le) ( sol tchafôr) : dessus du village, où se trouvait au 19e siècle un four à chaux.

Chantoirs (tchantwérs) : gouffres où se perdent les eaux. Harzé en possède quatre à Piromboeuf - un à l'Hermiterie - sans oublier la faille où disparait le Wayai par temps sec.

Chastrèges (derrière les) : entre Houssonloge et le Thier du Pouhon.

Chaude heid : bois de l'Hermiterie.

Chera (tchèrâ) : voie charretière. Chemin à l'entrée du vallon de loupgueule.

Chaboteye (vôye) : chemin creux entre Paradis et Bosson.

Chemin de Fanson (vôye di) : de la route de Xhoris à Fanson.

Chemin de Faveroux : conduisant vers la Heid du curé et Massonvaux (chemin des hêtres roux ?).

Chemin du fin fays : de Houssonloge à Priestet et à Havelange.

Chemin du greffier (vôye dè greffi) : à Pavillonchamps.

Chemin du ou des havets : de Paradis à Lorcé.

Chemin de la Heid Grisard : sentier allant du Pouhon au fond de Bosson.

Chemin here des rondschamps : de Harzé à Pavillonchamps.

Chemin des Liègeois ( vôye dès Lîdjwès) : jadis suivi par les pèlerins liégeois de St.Roch. Forme la limite entre Harzé et Xhoris.

Chemin de Mahouseu : de Harzé à St.Roch.

Chemin du Mont de Lart : de Harzé à Pavillonchamps par le Mont de Lart. Orthographe véritable : Mont lare.

Chemin du pré Pondant : de Pouhon à Renier par Paradis.

Chemin de la prière (vôye del preye) : conduisant au Gibet.

Chemin du bon ri : sentier de Harzé à Piromboeuf.

Chemin et sentier de St.Roch (vôye et pazê) : de Harzé à St.Roch.

Chemin du Thier de Stadt : de Harzé à La Levée.

Chemin du Tige : de Houssonloge à St.Roch.

Chemin des Trixhes (vôye) : premier chemin à gauche de la route de Luhan à Pavillonchamps.

Chemin vieille voie (vîhe vôye) : ancien chemin conduisant du centre du village à la maison communale.

Chemin du vieux étang (vî vèvî) : de Paradis à Trou de Bosson.

Cheneaux (lès tchènas) : ancienne conduite d'eau qui se trouvait derrière la brasserie.

Cheneu (derrière le) (drî l'tcheyeneu) : à droite de la route d'Awan, au-delà du cimetière. Anciennement planté de chênes.

Commune (la) (li commène) : entre la route de Xhoris et le chemin de Fanson, au-delà de la Bossène. Anciennes terres échappant au seigneur de Harzé.

Croppe (el) : terres au pied du petit mont.

Cuisse (la) : versant boisé entre la route de Harzé à Havelange et le sentier qui grimpe vers Priestet.

Doyard (deyârd) : ancien pré du curé, au Fond de la Ville.

Fange Cheslin : entre Fayhay et Havelange. Du nom d'un ancien propriétaire ou du châtelain ?

Fange Jacques : à l'est de Paradis. (ancien propriètaire).

Fange Paulis : entre Havelange et Stockeu. (ancien propriètaire).

Fange du Wayai : entre Priestet et Havelange. (source du Wayai).

Fayhay : heid des hêtres.

Fin fays : au-dessus de Priestet, anciennement planté de hêtres.

Fond des Aiwisses : fond de Piromboeuf- terrain jadis marécageux.

Fond de Harzé : entre Harzé et Aywaille.

Fond Mawet : fond ouest du Luhan (du nom d'un ancien propriètaire).

Fond du val ou des vaux (fond dè(s) vâ(s) : entre Harzé et Awan.

Fond de la Ville : partie basse du village.

Fond du vivier (dè vèvî) : entre Paradis et Bosson.

Fontaine (à la) : source près du moulin.

Fontaine des fées : source dans le fond de Fy.

Fontaine Gilette : à gauche de la route de Xhoris.

Fontaine des loups ou fontaine Cadet: entre Paradis et Trou de Bosson.(Merci à Monsieur Jean-Michel STASSE pour la photo).Fontaine cadet ou fontaine aux loups

Fy ou Fied : hameau entre Pavillonchamps et Priestet.

Fosse à l'argile : à l'est de Paradis.

Galop (le) : cascade, chute d'eau du ruisseau des fées avant son confluent avec le Wayai.

Gibet (le) (â djibèt) : lieu où se trouvait la potence sous l'Ancien Régime. Au-dessus du bois de Bobémont à la campagne d'Awan.

Golette (la) : sentier en pente raide montant de Harzé à Pavillonchamps. (goulette, entrée en entonnoir, dérivé du latin gula).

Grand pré (le) : devant le château.

Gridjete (al) : raidillon, pente courte, mais prononcée sur la route de Harzé à Pavillonchamps (1er virage).

Haie d'aunaies : au sud de Paradis.

Halle (sur la) : ancienne dénomination de la place du village entre le château et l'église actuelle. Du nom de la halle de justice.

Havelange : hameau au s.e. du village.

Heid (hé) : côte escarpée couverte de bruyère ou de bois.

Heid Copin : entre Houssonloge et Havelange, d'un ancien nom de famille.

Heid du rond fawe,ou du hêtre rond : au nord de Pavillonchamps.

Heid du curé : au sud de Massonvaux.

Heid grand-dame : au-dessus de la carrière Farine.

Heid Guiot : entre Pouhon et Trou de Bosson, du nom d'un ancien propriétaire.

Heid du Luhan : à l'est du Luhan.

Heid mal venue (hé mâ'mnou) : à l'entrée nord de Houssonloge.

Herfond : fond du vallon de Pavillonchamps.

Hermiterie (l') : vallon au s.o. du village. Autrefois désert ou habité par un ermite.

Houssonloge : hameau au sud du village (ancien relais ou auberge ?).

Journeaux (aux sept) : terre entre la route de Xhoris et celle de Beynay (un journeau ou journal = 22 ares).

Laid trou (lêd trô) ou Louette (el) : au nord du Luhan, d'un ancien nom de famille.

Laides basses (âs laitès basses) : terrain marécageux au pied du Herfond (Pavillonchamps).

Loupgueule (leûgueûie) : vallon où coule un affluent du Wayai et qui forme la limite nord entre Harzé et Aywaille.

Luhan (è) : plateau au n.e. du village, bien exposé au soleil, d'où sans doute le nom (luisant).

Mahouseu : hauteur entre le Pierri de Betnay et le Thier du Pouhon.

Malacord : hauteur entre Mahouseu et le sentier de St.Roch.

Marichas (tchestè dès Maritchâs, château des Maréchaux) : ruine au sommet du promontoire boisé entre le Wayai et le Loupgueule (ancienne redoute des de la Marck ?).

Maropette : entre Harzé et Piromboeuf.

Massonvau ou Massonval (Massonvâ) : vallon sec formant limite entre Harzé et Awan. Val des maçons ? Ancienne carrière.

Minières (sur les) (so lès minîres) : anciennes mines de fer sur la hauteur sud du village et aussi au sud de Paradis.

Mont (so l') : au sud du village. On distingue les grands monts, sur le vieux chemin de Harzé à Houssonloge et le petit mont, au pied des précédents.

Mont de Lart (ou lard, laer) : colline au n.e. du village, à droite de la route de Pavillonchamps, où ne poussaient jadis que des buissons, d'où son nom,du german laar , mot signifiant endroit inculte, vaine pâture. Il faudrait dire : Mont lare.

Mouwalle (al) : entre le chemin de l'Hermiterie et celui de St.Roch. (mouwale = muette).

Paradis : hameau le plus important de Harzé au s.e. du village. Point culminant, d'où son nom, à moins qu'il n'ait été le lieu d'une nécropole ancienne. Paradis 

Parc (le) : en face du Bouni, au sud du village. Endroit où campaient les armées de passage ?

Pavillonchamps (Pawionchamps) : hameau sur les hauteurs est du village (champs de papillons).

Petite heid : au n.e. de Paradis.

Pierreuse heid : entre le chemin de Fy à Priestet et le chemin de Harzé à Havelange.

Pierri de Betnay : sommet pierreux de ladite colline.

Pierri de Paradis : au sud du hameau (sur les pierreries).

Pire as hotlis (pierre des hotteurs) (al) : endroit de Havelange marqué par la présence d'un menhir ?

Piromboeuf (Piromboû, bois de Piron) : ferme à l'ouest du village, entre Harzé et Xhoris.

Pommier sauvage (au) (al sâvadje mèlêye) : lieu-dit à Paradis.

Pouhon : hameau au s.o. de Houssonloge, où se trouvent les sources d'eau minérale ferrugineuse. Dérivé du wallon poûhi : puiser.

Prangeleux : endroit boisé au coeur de Paradis. Etymologie populaire : lieu où les loups dormaient, faisaient leur " prandjîre ".Dans les campagnes, prandjeler se dit du bétail qui se repose à l'ombre au milieu du jour. Ancien français, prangiere : heure de midi.

Pré Baudouin Colas : en face du moulin. Ancien nom de propriétaire.

Pré du Brou : derrière le château. Anciennement marécageux (du néerlandais , broek : marais , et du wallon , brôli : boue).

Prés à la chambre (al tchambe) : au-dessus du Parc.

Pré aux chênes (âs tchênes) : entre le petit et les grands monts. Les chênes ont disparu.

Pré Clamant (wallon : Clamint) : entre Houssonloge et Priestet. Du nom d'une ancienne famille.

Pré Jean Colette : ancien pré, aujourd'hui boisé, à droite de la route de Harzé à Havelange. Du nom d'une ancienne famille.

Pré culus : à gauche de la route de Harzé à Piromboeuf.

Pré au fourneau (â fornê) : fond du vallon du ruisseau des fées, où se trouvait jadis une fonderie exploitant le minerai de fer de Pavillonchamps.

Pré Hanquet : à Houssonloge. Du nom d'une ancienne famille.

Pré de Lhoneux : anciennement bien seigneurial ,ayant appartenu à la famille de Lhoneux. Entre le petit mont et la route de Havelange.

Pré pus (puits) : au pied du petit mont.

Pré Thiriart (wallon : Thiârt) : ancien bien seigneurial, ayant appartenu à la famille Thiriart. Au nord du Fond de la Ville, entre le Wayai et la route d'Aywaille.

Pré Vieujean (wallon : Vî Djhan) : au nord du moulin, rive gauche du Wayai. Du nom d'une ancienne famille.

Priester (wallon : Priestèt) : hameau au s.e. du village (demeure du prêtre ou du pré ?). Le nom français est bien Priester.

Ressini ou Recini (à) : côte au départ de la route de Harzé à Xhoris (rècène : racine , rècinèye : touffe de racines d'arbre).

Rixhon (prononcer Rihon) : section de Houssonloge et la Heid mal venue. L'endroit a donné son nom à une des plus vieilles famille de Harzé. Il est marqué par la présence d'un rihê, ruisselet ou rihon.

Stordeur (â Stwèrdeû) : endroit marqué jadis par la présence d'un pressoir actionné par le ruisseau de ce nom. Stordeux 1

Thier de l'aîte (tiér di l'ête) : chemin en pente raide conduisant à l'ancien cimetière (thier du cimetière, aîte ou ête en wallon = cimetière).

Thier du Pouhon : au sud du village.

Thier des poules (tiér des poyes) : hauteur escarpée au-dessus du galop.

Thier de Stadt : entre Harzé et La Levée (Ernonheid).

Tige ou Tiege (sol Tîdje) : à l'ouest de Houssonloge (vieux chemin de terre, large et gazonné).

Tilleuls (aux) (âs tiyous) : point culminant du Thier de Pouhon, marqué par la présence de trois tilleuls.

Tournées (sur les) : à droite du chemin de Fanson à un tournant de celui-ci.

Tribunette : entre Houssonloge et le Tige. Endroit surélevé.

Trixhes (les) (so lès Trîhes) : versant nord de la Heid de Luhan.

Trou de Bosson : hameau à l'extrême sud, entre Bosson et Pouhon.

Trou des loups (trô dès leûs) : entre Paradis et Trou de Bosson.

Trou du havet : à l'est de Paradis (havet = crochet).

Wafflard : à l'est de Benister (Havelange).

Warmonfosse (Wâmonfosse) : cours supérieur du Wayai, entre deux hauteurs boisées.

 

 

 

 

13 votes. Moyenne 4.62 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 22/09/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site