La Royale Fanfare l'Espérance.

C'est le 7 juin 1890 que fut créée la Fanfare par les membres suivants : 

DECOLE Edmond - MARQUET Désiré - FARINE Alexis - BONMARIAGE Léon - LARDINOIS Léon - POLET Louis - COIBION Mathieu - BONFOND Hubert - BONFOND Édouard - LECROMPE Victor - LEGROS Hubert - POLET Édouard - SCHOLSEM Hubert - LARDINOIS Hubert - SCHOLSEM François - GODET Joseph - LEROY Jean - FARINE Joseph - BONFOND Désiré - BONFOND François - GASPARD Edmond - GÉRARD Lambert - LESENFANTS Joseph - CORNET Joseph - GOFFINET François.

Fanfare 2

 La Royale Fanfare l'Espérance était la société du village, celle qui, petit à petit, allait être associée à toutes les fêtes, à toutes les manifestations, et à tous les souvenirs et qui allait, peu à peu, en susciter bien d'autres.

 Ainsi à l'instar des villages voisins, d'Aywaille en particulier qui comptait déjà 2 formations musicales il y a plus d'un siècle, les Harzéens se dotèrent d'un relais privilégié pour accueillir les bienfaits de la bonne fée musique. Née dans l'esprit d'une bonne vingtaine de jeunes Harzéens, la société n'a que dix ans quand son comité décide que chaque mois une sortie sera organisée dans le village. Jusqu'à la Grande Guerre, la société vivra au rythme des fêtes locales, des grandes fêtes religieuses et des enterrements de ses membres.

Rien ne vient troubler le développement de la Fanfare, les finances sont saines, le nombre des instruments mis à la disposition des musiciens s'accroit, les bonnes volontés sont nombreuses.

L'Armistice verra la recrue des répétitions, l'une des premières sorties des musiciens harzéens fut enregistrée en juin 1920, à l'occasion de l'inauguration du monument dédié aux morts de la guerre. Brabançonne chaleureuse et airs les plus fameux du répertoire d'alors étaient à l'honneur. La joie de la victoire animait ces manifestations empreintes de patriotisme mais aussi de souvenir et de recueillement. Le seul véritable problème que les responsables de la formation connurent est relatif à l'absentéisme de certains musiciens aux répétitions. Les occupations quotidiennes des exécutants harzéens étaient certes prioritaires et, peut-être, s'estimaient-ils assez compétents que pour se dispenser des répétitions hebdomadaires puisque même les amendes n'enrayèrent point le phénomène.

En juillet 1926, la Fanfare participe au festival de Grâce Berleur et, signe des temps, on envisage de faire le déplacement en camion. À cette date, l'Espérance est propriétaire de 26 instruments mais il est malheureusement impossible d'estimer à combien s'élevait le nombre de musiciens possédant un instrument personnel.

Le 13 septembre 1927 a lieu la consécration de la chapelle de Houssonloge et, bien sûr, la Fanfare est présente et exécute quelques morceaux à cette occasion. En février de la même année, le comité étudie la possibilité d'organiser un festival à Harzé et propose qu'il ait lieu en été. Une affiche est rédigée appelant toutes les bonnes volontés à participer à une réunion qui pourrait aboutir à la création d'un comité des Fêtes. Il semble cependant que le projet fut abandonné car il n'en fut plus question par la suite. Lors des fêtes locales, mais aussi à celle de Havelange en septembre, la Fanfare se produit sur un kiosque démontable dont plusieurs membres ont la responsabilité.

1930, la Belgique fête son centenaire. Liège et Anvers organisent à cette occasion de remarquables expositions, l'Espérance participera à ces manifestations dans les deux métropoles. La société Harzéenne est également invitée à de très nombreuses commémorations des journées de 1830, tellement qu'elle ne pourra répondre à toutes.

6

 Édouard MEURICE et Albert DODEIGNE en 1932 à Lincé-Sprimont lors de la fête locale (collection Gisèle VANBRABANT).

 

 En janvier 1936, le comité décide qu'en hiver, les répétitions n'auront plus lieu que tous les 15 jours. La vie de la formation harzéenne s'égrène toujours au gré des fêtes locales, des processions et des sorties dans le village ou dans les localités voisines.

7

                               1935 devant la boucherie RIXHON, "chez Auguste", :

Assis, de gauche à droite : Alphonse ROLAND - Pierre DACHOUFFE - Gabrielle SCHOLSEM - Gaston DODEIGNE - Jules CORNET.

Accroupis : Gilbert RIXHON - Albert DODEIGNE - Octave RIXHON et debout Alice RIXHON. (collection Gisèle VANBRABANT).

 

En avril 1939, le comité décide que la Fanfare participera au festival permanent organisé à l'exposition internationale de l'eau à Lège. Ce déplacement se fera le 16 juillet à bord de 3 autocars loués pour l'occasion, il en coûtera 15 francs à chaque participant.

La deuxième guerre mondiale chassera du décor auditif de Harzé les mélodies de notre Fanfare, ce sont alors des mesures beaucoup plus austères qui règlent la vie quotidienne.

Fanfare 1

                            Procession terminée, sortie de l'église en juin 1942.

Ier rang, debout : Léon BONMARIAGE - Edmond LECROMPE - Roger NICOLAY - René LECROMPE - Ghislain SCHOLSEM - Clément GROLET - Édouard MEURICE - Robert GODET - Mathieu COIBION - Louis GODET - Victor LECROMPE - Raymond LARDINOIS - Gilbert DACHOUFFE.

2e rang : Victor JACQUEMIN - Jean BODSON - Maurice DACHOUFFE.

3e rang : Louis BODSON - Georges GODET - Alphonse ROLAND.

(Collection Madame VANBRABANT, merci beaucoup Gisèle !).

 Dès la libération, le comité se restructure et des soirées sont organisées au Cercle La Jeunesse de Harzé, l'Avenir de Paradis et à la Jeunesse de Havelange, ceci pour tenter de regarnir le tiroir caisse.

En janvier 1946, un bal est organisé au Forum de Harzé, l'organisation est parfaite et les membres du comité ont réellement pensé à tout puisqu'on remarque qu'Auguste RIXHON est désigné pour veiller sur le garage des vélos.

Retardée par la guerre la commémoration des fêtes du cinquantenaire de la société est mise sur pied le 25 août 1946.

En 1956, le comité demande à l'administration communale de Harzé de prendre en charge la Fanfare et d'en faire une institution communale. Le compte rendu de la réunion du comité du 8 août signale que la commune pourrait subvenir aux frais d'entretien de la formation harzéenne en augmentant les centimes additionnels de la population du village...

Fanfare 1png

                                                   À Aywaille.

 En mai 1957, c'est la formation d'une clique qui est à l'ordre du jour et les quatre premiers tambours sont achetés. La musique est une grande famille et c'est donc à Aywaille que les tambours harzéens iront parfaire leur art. Nous sommes également à l'époque où en plus des harmonies musicales , le comité désire donner à ses membres une harmonie vestimentaire. Après quelques considérations sur la tenue que chaque musicien devrait adopter à chaque sortie (pantalon gris, chemise blanche et cravate verte) il sera décidé de procéder à un investissement important  (50.000 francs) destiné à doter chaque musicien d'un costume complet. La première sortie de la Fanfare rhabillée de pied en cap a lieu le 30 mars 1958.

Fanf

Fanfa

 

 

 

 

 

 

 

Fanfare1

Le 28 mars 1958 la fanfare défile dans les rues du village à l'occasion de la nouvelle tenue des musiciens dont le nombre atteignait alors la centaine. Elle était présidée à l'époque par Jean RIXHON (collection Gisèle VANBRABANT).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fanfare 3 St.Nicolas 1958 en la salle Le Forum à Harzé, distribution des nouveaux képis.

Ier rang, à genoux : Daniel BONFOND - Christian LAMBERT - Lucy VANBRABANT - Denis BONFOND - Georges XHARDÉ - René LECROMPE - André MAILLEUX - Jean DELVAUX - Henri WUIDAR - Jules CORNET.

Les quatre jeunes : Jean-Marie VANBRABANT - Roger HOUSSA - Jean-Claude GASPARD - Édouard CORNET.

2e rang : Fernand BURNOTTE - Roger DELEUZE - Michel RIXHON - René RIXHON - Joseph CORNET - Édouard MEURICE - Victor GILSON - Camille BURNOTTE - Louis GODET - Marcel POLET - Marcel MARQUET - Jules GOFFIN - André WUIDAR - Raymond BRISBOIS - Laurent SQUELIN - Hyacinthe GASPARD - Émile RIXHON.

Dernier rang : Jean RIXHON - Albert GRÉGOIRE - Camille CORNET - Ghislain SCHOLSEM - Olivier CORNET - Louis BODSON - Paul VANDENBRANDEN. 

 

 

Fanfare 2

                                      Salle Le Forum le 23 janvier 1966.

Assis : Camille CORNET - Achille MATHOT - Louis GODET.

Debout : Olivier CORNET  Alphonse BONFOND - Georges GOFFINET - Édouard MEURICE - Léopold MAILLEUX - René MARQUET - Félicien TOUSSAINT - Victor LECROMPE - Jules CORNET - Maurice DACHOUFFE.

(Collection Gisèle VANBRABANT).

Fanfare 3

 

 

 

Les registres de cette société témoignent de sa vitalité et nous montrent une fanfare dont le rôle au sein du village se modifie pour s'adapter aux exigences et aux modes du temps. Peut-être trouve-t-on là une des recettes de sa longévité.

Fanfare 2png

                                                         Lucy VANBRABANT, président.

Le 7 juin 1990 la Fanfare l'Espérance a 100 ans ! Le comité décide de commémorer l'événement par un programme copieux de concerts et de défilés dans les rues du village, à savoir :

-le samedi 2 juin, au château de Harzé, à 17h. : concert kiosque avec l'Écho de Warchenne de Waimes, l'Écho de la Fagne d'Ovifat, l'Ardennaise de Trois-Ponts.

-le dimanche 3 juin, à 10h., messe célébrée par la Fanfare l'Espérance de Harzé sous la direction de Bruno RIXHON. Après l'office séance académique et remise des distinctions. À 14h., défilé dans les rues par les Postiers de Liège et des majorettes. À 17h., au château de Harzé, concert kiosque par l'Harmonie de l'Orphée de Stavelot, la Fanfare Ste.Cécile d'Aywaille.

-le dimanche 10 juin dans la matinée, arrivée de la Fanfare d'Ulsenheim (Bavière-Allemagne). Vers 13h30, défilé dans les rues par l'ensemble instrumental et majorettes de Seraing. À 16h., au château de Harzé, concert kiosque par l'Harmonie St.Léger, la Fanfare d'Ulsenheim, l'Harmonie de Comblain au Pont, les  Échos de l'Amblève d'Aywaille.

Fanfare6

 

Le Conseil d'administration de l'ASBL Royale Fanfare de Harzé est à cette période composé de 9 administrateurs : VANBRABANT Lucy, président - GRÉGOIRE Albert et DEWARD Marcel, vices présidents - GOGUIN Georges, trésorier - DELVAUX Jean, secrétaire - MEURICE Édouard, LARDINOIS Raymond, LESPAGNARD Maurille, RIXHON Bruno, administrateurs et de trois commissaires aux comptes : BONFOND Daniel - LECROMPE Françis - LAMBOTTE Pierrot.

Fanfare 1

Fanfare 3png

Fanfare 1

 

La fanfare de Harzé est maintenant dissolue depuis quelques années déjà...

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site