Le château de Harzé

Superbe survol du château par drone réalisé par Drone dimage (voir mes liens) : https://www.youtube.com/watch?v=K-Q-2caR2Lk&feature=youtu.be

                              

Nous avons vu à la page précédente que c''est Ernest de Suys qui a rebâtit complètement le château dans les années 1632 à 1645. Et avant ?

Ce que l'on sait ce que "villa Harzia" est cité en 930, à ce moment là il s'agit d'une maison fortifiée construite sur le rocher surplombant le fond de la ville actuel qui était alors certainement le centre du village. N'oublions pas que cette époque correspond avec les dernières invasions des normands et des hongrois et c'est pour se protéger au mieux de ces barbares que des maisons fortes sont édifiées à des endroits stratégiques. Amédée Polet explique dans le livret qu'il a écrit en 1972 sur Harzé que du côté est de la maison forte, l'escarpement rocheux ( tout le long du thier de l' ête ou de l'aîte, tiér di l'ête en wallon ) fut rendu plus abrupt encore par des murs élevés. Ailleurs,on avait vraisemblablement aménagé des constructions en terrasses, des douves, des digues pour augmenter la largeur et la profondeur du ruisseau de l'Hermitrie et un pont-levis. Une grosse tour avait été construite, tour qui devait ressembler à la tour carrée actuelle.

 

sur les 3 images du haut,on voit bien la tour carrée actuelle et sur celle du  bas on distingue les murs élevés du coté est du château donnant sur le fond de la ville et le thier de l'Aîte ou de l'Ete (où se trouvent les personnages).

Les maisons fortes de l'époque étaient froides, très sombres (les fenêtres étaient rares et petites pour une question de sécurité) et pauvrement meublées. Un inventaire du mobilier de la maison de Harzé de 1566, dressé par le châtelain Ogier Boileau et le mayeur Warnotte, nous dit que "la maison comportait simplement une tour, une cuisine et deux salles". En 1631, un dénombrement mentionne "comme bâtiments la maison forte et château, contenant une grosse tour carrée, étables, grange et autres bâtiments de la "cense" sont voisins du cimetière et des jardins".

 

Cette maison forte a donc évolué lentement des années 900 aux années 1600 et la reconstruction du château par Ernest de Suys. C'est d'ailleurs lui qui le orna de la belle galerie Renaissance italienne de la cour d'honneur. Les vitres de la galerie seront détruites par le souffle de l'explosion d'un V2, tombé sur le mont de Lart fin octobre 1944.

                                                                          la cour d'honneur et la galerie

                                                                           l'intérieur de la galerie

 

Au 18eme siècle, le comte d'Eynatten fit construire les bâtiments qui se trouvent dans la grande cour et dont l'un est daté de 1723. Ainsi que la conciergerie ( c'est là où j'ai habité ) en 1724 et reconstruire les murs qui soutiennent la cour d'honneur et le vieux cimetière.

 

 

                                                                         la grande cour

harze-cour.png

 

                                                                        la conciergerie (cour d'honneur)

Le portail à l'entrée de la cour d'honneur fut édifié en 1753 par le baron Ferdinand de Rahier, époux de Marie-Agnès de Berlaymont. Leurs armoiries y sont sculptées.

006-2.jpg

 

                                                                                  le portail de la cour d'honneur

L'entrée du côté nord avec ses deux tourelles fut l'oeuvre d'Edgar de Potter d'Indoye, comme en témoigne le blason qui y figure. La part prise par cet homme dans la restauration et l'embellissement du château fut loin d'être négligeable. Le pur joyau qu'est la salle des comtes reste son plus beau titre de gloire.

008-1.jpg

                                                                                     les deux tourelles de l'entrée nord

010-1.jpg

                        la superbe salle des comtes avec sur la photo du bas le portrait d'Ernest de Suys

009-1.jpg

La démolition des dispositifs de défense et de l'ancienne ferme, l'assèchement des fossés, la construction de la route de Bastogne en 1839, l'aménagement de la salle des comtes avec sa logia, tout cela a changé considérablement l'ancien manoir seigneural. 

 

 

                                                    le bureau

 

                                            le salon

 

 

                                            la salle à manger

 

 

 

Le château est classé depuis 1965, par la Commission Royale des Monuments et sites.

C'est ensuite la province de Liège qui acheta le château en 1973.

Il est devenu un centre de séminaires résidentiels de mariage et d'hébergement pour groupes et individuels. Ses anciennes dépendances abritent le musée de la Meunerie et de la Boulangerie. Il a aussi son restaurant : La P'tite Auberge.

Chateau 2png

 

 

Ch

 

enanin.p@gmail.com

 

 

13 votes. Moyenne 4.62 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 16/05/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×